Nick and Norah's infinite playlist

Publié le par Lilian


Sorti la semaine dernière sur nos écrans, 'Nick and Norah's inifinite playlist' ou 'Une nuit à New York' en France (titre cucul à souhait) relève le goût des teens comédies à l'américaine tout en marchant élegamment sur les plate-bandes des comédies romantiques insipides pour trentenaires actifs bobos.

Cette réussite n'est pourtant pas dûe à l'ambition du projet, mené par le réalisateur Peter Sollett, à qui l'on doit les discrets 'Five feet high' et 'Long way home' un peu plus connu mais qui n'a pas eu le succès qu'il méritait. Le postulat de 'Nick and Norah's...' est plutôt simple : Nick est un jeune homme guitariste dans un groupe gay 'The Jerk Offs'. Il ne se remet pas de sa rupture avec son ancienne petite amie, à qui il grave des dizaines de compilations pour tenter de la récupérer. Les compilations atterrissent dans les mains de Norah, une des amies de son ex, littéralement sous le charme de ses goûts. Ces deux personnages et bien d'autres vont se croiser au cours d'une nuit un peu dingue à New York, alors qu'ils sont à la recherche d'un concert gratuit de leur groupe préféré, 'Where's Fluffy?'.

Avec un scénario light et un casting de quasi inconnus, hormis MIchael Cera (Juno, Supergrave..), toujours impeccable en guy next door, le film parvient à se hisser un cran au-dessus du panier du genre, notamment grâce à ses personnages non stéréotypés, son humour léger dans la régression et son sens de la romance bien vu.
Hormis quelques défauts de rythme à la fin et une histoire dispensable de chewing-gum partagé, 'Nick and Norah's infinite playlist' et sa BO avantageuse à tout de la pépite cinoche sympa, à voir un soir de cafard pour se gorger d'optimisme.


Nick and Norah's infiinite playlist (Une nuit à New York)
Sortie le 18 mars 2009
De Peter Sollett. Avec Michael Cera, Kat Jennings, Alexis Dziena, Ari Graynor, Rafi Gravon....

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
La malédiction du piratage, tu veux dire !!lol<br /> Au bout de 20 minutes pas désagréables le son se décale progressivement... plus regardable !<br /> J'ai foiré un DVD pour rien et va falloir trouver une version non foireuse...
Répondre
F
Ayé !<br /> c'est gravé sur DVD, je me fais ça en VONST ce week end dans mon canapé ;-)
Répondre
L
<br /> La magie du piratage :)<br /> <br /> <br />
F
J'ai très très envie de voir ça...<br /> Mais... 1/ si ça passe à LIlle c'est, à tous les coups, dans un circuit UGC et en VF (et ça c'est niet...<br /> 2/ je doute que mon ciné Art & essai passe ce genre de films...<br /> Du coup il me reste la VO non sous titrée en piratant sur le net ou attendre la sortie en DVD...<br /> Je sens que ça va encore être la solution pirate...<br /> Les exploitants de salle n'ont qu'à se remuer un peu plus le cul !<br /> <br /> Quand aux titres de comédies US à traductions basses de plafond:<br /> Don't mess with the Zohan = Rien que pour vos cheveux<br /> Pineapple express = Délire express<br /> Stepbrothers = frangins malgré eux<br /> Forgetting Sarah Marshall = Sans sarah rien ne va<br /> The heartbreak kid = les femmes de ses rêves...<br /> Superbad= supergrave<br /> Shallow Hal = L'amour extra large<br /> Bref on se demande pourquoi personne ne va voir ces films en France alors qu'ils sont si bons...<br /> Et comment blamer ceux qui pensent que ce sont des merdes avec des titres aussi cons et bateaux...<br /> M'enfin...<br /> Je note le titre US de celui ci et je m'en vais glaner sur le net...<br /> Vogue moussaillon !
Répondre